Heures de services: Lun - Jeu: 08h:00mn - 17h:30mn et Ven: 08h-13h
+227 90 65 23 45
contact@hc3n.ne

Événements récents

Le rôle des Collectivités territoriales décentralisées dans la mise en œuvre de l’Initiative 3N

Contribution du HC3N à l’Assemblée générale de l’Association des Municipalités du Niger (AMN)
Dosso, 5  au 6 février 2015

La mise en œuvre de l’initiative 3N consacre le principe de la concentration qui fait des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), notamment la commune, la porte d’entrée des investissements. Par l’application de ce principe, l’I3N cherche à garantir l’efficacité des interventions et leur cohérence avec les préoccupations et attentes des populations en se basant sur l’hypothèse que les CTD constituent le lieu le plus approprié pour garantir cette cohérence et l’ancrage local. 
La concentration des appuis à l’échelle des CTD doit favoriser la synergie et la complémentarité des actions (entre différents secteurs, différents types d’acteurs, différents niveaux d’investissement) dans l’espace communal/régional pour obtenir des effets et impacts plus importants. Il s’agit aussi de reconnaître et valoriser au mieux les Communes et les Comités techniques régionaux dans leur mandat de promotion du développement au niveau local fixé par l’ordonnance 2010-54 portant Code Général des Collectivités Territoriales. 
C’est donc à juste titre que le niveau communal a été retenu comme « la porte d’entrée » des investissements de l’Initiative mais également comme niveau à promouvoir dans l’action d’autres intervenants et partenaires dont les programmes et appuis sont en partie coordonnés par les instances de mise en œuvre des interventions de l’Initiative 3N. 
Les communes doivent ainsi assumer la maîtrise d’ouvrage des investissements 3N dans leurs circonscriptions. Cela implique :
(i)    la mobilisation des acteurs relevant de leur juridiction, pour l’émergence des projets d’investissements pertinents au niveau local ;
(ii)    l’arbitrage sur les priorités à soumettre pour financement, en lien avec les priorités de l’Initiative 3N ; 
(iii)    la sollicitation de l’appui des partenaires techniques (STD, ONG) pour en fournir l’assurance qualité ;
(iv)    la participation à la mobilisation des financements (auprès des projets/ programmes existants ou repérage de nouvelles opportunités de financement).
Les Communes doivent ainsi développer diverses capacités, afin d’être en mesure de : 
(i)    articuler les actions en lien avec la stratégie de l’Initiative 3N  avec les PDC  et conduire des programmations annuelles complètes,
(ii)    conduire et animer la concertation des acteurs (projets, ONG, OP, STD, Communes, PTF, etc.), 
(iii)    recueillir les demandes d’appuis et assurer leur remontée au niveau départemental, régional et national, 
(iv)    contribuer au financement des actions.

Pour réussir cette orientation, le HC3N s’emploie à concevoir et à mettre en œuvre des approches et mécanismes appropriés à l’échelle des CTD avec comme objectif ultime des interventions concrètes, efficaces, orientées vers la réduction de la vulnérabilité chronique des populations. Il convient de citer : 
(i)    la mise en place des instances de coordination et de concertation. Il s’agit des Coordinateurs régionaux de l’I3N, des Comités techniques à l’échelle régionale et départementale et des cadres de concertation multi-acteurs à l’échelle des régions et des communes ;
(ii)    la mise en œuvre de l’approche «communes de convergence». C’est d’une part, une approche de planification permettant aux communes d’intégrer dans leur planifications l’ensemble des aspects de la résilience (objectif : commune résiliente face aux chocs), d’autre part (ii) une approche de coordination et de mise en synergie des appuis des différents intervenants.
En dépit de leur pertinence évidente, l’application pratique de ces mesures rencontre des contraintes. Il convient notamment de relever le faible alignement des requêtes communales aux priorités nationales telles que définies dans le cadre du Plan d’accélération de l’Initiative 3N – une situation qui a été relevée lors de la dernière réunion du CIO et qu’il convient de corriger impérativement.  
Parmi les priorités du Plan d’accélération figurent :
(i)    la réalisation de la maison du paysan dans toutes les Communes afin de rendre disponibles et accessibles, aux producteurs, les services et produits nécessaires pour produire suffisamment et à temps ;
(ii)    la réalisation des ouvrages de mobilisation de l’eau pour améliorer l’accès à l’eau pour les activités agro-sylvo-pastorales ;
(iii)    l’accroissement et la diversification des productions animales ;
(iv)    la restauration et la récupération des terres, ainsi que la lutte contre la salubrité urbaine ;
(v)    la conservation, transformation et commercialisation des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques ;
(vi)    la lutte contre la malnutrition ;
(vii)    la sensibilisation, l’animation et la communication. 
De plus, on constate souvent une cohérence et un alignement limités entre les orientations et investissements proposées par les Communes et les priorités et stratégies identifiées et promues au niveau national.  
L’opportunité de la tenue de la réunion annuelle de l’AMN doit être mise à profit pour relever le défi d’une meilleure prise en compte des priorités de l’Initiative 3N dans les Plans d’investissement des Communes :
(i)    la nécessité d’une prise de conscience générale sur le rôle important des collectivités territoriales décentralisées dans le développement national, en particulier, leur mission de mettre en œuvre les orientations des politiques et stratégies définies au niveau national, en particulier en ce qui concerne la mise en œuvre de l’Initiative 3N ;
(ii)    la nécessité d’un changement profond des méthodes d’intervention pour s’inscrire résolument dans le processus de la maîtrise d’ouvrage communale ;
(iii)    l’engagement du niveau national pour accompagner les collectivités afin qu’elles jouent pleinement leur rôle et renforcent leur capacité techniques, humaines, financières pour une planification, coordination et gouvernance des initiatives de développement local, en particulier dans le domaine du développement agricole durable et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

© 2020 Initiative 3N Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.