Heures de services: Lun - Jeu: 08h:00mn - 17h:30mn et Ven: 08h-13h
+227 90 65 23 45
contact@hc3n.ne

Événements récents

Le HC3N à la Conférence sur les changements climatiques de LIMA

Du 1er au 12 décembre 2014 s’était tenue à Lima au Pérou, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

Une telle Conférence des parties (COP) est organisée chaque année afin de prendre les grandes décisions dans le cadre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). 
Le Niger était représenté par une délégation interministérielle de 20 personnes, conduite par le Ministre de L’Environnement, de la Salubrité Urbaine, et du Développement Durable Mr Ada Cheiffou. Le Haut Commissariat à l’Initiative 3N, a été représenté par la Conseillère Mme Mahamadou Aicha.
Les objectifs de la COP20 de Lima étaient de :
•    préciser le contenu attendu des contributions,
•    préciser le calendrier permettant une réduction mondiale des émissions, cohérente avec l’objectif d’un réchauffement contenu en dessous de 2°C.
•    discuter de la mise en œuvre effective des différents mécanismes de financement et de soutien en direction des pays en développement et des pays déjà affectés par les dérèglements climatiques
•    poursuivre les efforts en vue de relever le niveau d'ambition en matière d'atténuation avant 2020.
La cérémonie d’ouverture s’est tenue dans le Centre de Conférence de Lima le 1er décembre 2014. A cette occasion, le Ministre Péruvien de l’Environnement, Président de la COP20, Manuel Pulvar a prononcé le discours d’ouverture, suivi de celui de la Secrétaire Exécutive de la CCNUCC.
Pendant deux semaines les trois principaux organes subsidiaires  de la COP  : (I) l’organe subsidiaire de mise en œuvre  SBI ; (II) l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique SBSTA ; (III) le groupe spécial sur la plate forme de Durban pour une action renforcée ADP, et les délégués à la conférence ont discuté des questions d’adaptation, d’atténuation, de financement, de transfert de technologies, de renforcement des capacités, du genre (voir site web : www.unfcc.int).
Au cours des travaux, la délégation du Niger a souscrit à la Plateforme Africaine sur le climat. De façon spécifique, la délégation du Niger s’est intéressée et a participé aux points de discussions sur :
•    le fonds vert pour le climat (FVC) qui comporte deux fenêtres de financement  initial (l’une sur les mesures d’atténuation et l’autre sur les mesures d’adaptation)
•    le renforcement des capacités à travers le forum de Durban qui permettra aux parties d’échanger leurs idées et de partager leurs expériences, les bonnes pratiques
•    le PANA et le programme de travail en faveur des Pays les Moins avancés
•    les plans nationaux d’adaptation (PNA) qui prendront en charge les questions d’adaptation à moyen et long terme
•    les pertes et dommages pour lesquels les parties se sont mises d’accord sur une liste d’activité devant être entreprises par le programme de travail sur les pertes et préjudices
•    le fonds d’adaptation qui fournit des sources  de financement à des projets et programmes d’adaptation dans les pays développés.
•    La mise au point et le transfert de technologies vers les Pays les Moins Avancés et en Développement.
La Représentante du Haut Commissariat à l Initiative 3N a eu à participer au programme de travail sur l’égalité (gender and climate change), le rôle des femmes étant la clé de la réponse aux changements climatiques, et participé à un autre débat sur un document d’orientation : la demande d’addition de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le texte de l’ADP.  L’examen du texte a été proposé et mis en discussion par le « Réseau Climat Développement/Action Contre la Faim/Care/France et le Niger.
Au cours du dialogue du Haut Niveau, le Chef de la Délégation du Niger, le Ministre Ada Cheiffou, a prononcé son discours dans lequel il a beaucoup insisté sur les conséquences des changements climatiques sur  le secteur agricole qui constitue plus de la moitié du produit intérieur brut avant de préciser que le Niger n’est pas resté les bras croisés face aux phénomènes des changements climatiques et que dans les différents secteurs Socio-économiques, des stratégies ont été développées et sont mises en œuvre »  (cas de la Stratégie de l’Initiative 3N : Les Nigériens Nourrissent les Nigériens).
En marge de la Conférence la délégation du Niger a organisé deux événements : le side-event en collaboration avec l’Agrhymet et une ONG du Népal ; et l’animation d’un stand sur des thèmes variés et relatifs aux changements climatiques et ses impacts sur les différents secteurs socio-économiques.
La délégation a eu des rencontres aussi bien bilatérales que multilatérales avec des partenaires techniques et financiers.
Après d’intenses négociations, des progrès significatifs ont été enregistrés  à  la 20eme Conférence des Nation Unies sur le Climat tenue à Lima en décembre 2014. L’appel de Lima a jeté les bases de l’accord global qui sera probablement signé lors de la prochaine Conférence des Parties à Paris en 2015.

© 2019 Initiative 3N Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.