Heures de services: Lun - Jeu: 08h:00mn - 17h:30mn et Ven: 08h-13h
+227 90 65 23 45
contact@hc3n.ne

Événements récents

Forums de haut niveau à Washington DC : Le Haut Commissaire à l’Initiative 3 N plaide pour une gestion intégrée et durable de l’élevage pastoral

Le Haut Commissaire à l’Initiative 3 N, M. Ali Betty a axé son intervention sur « l’Atténuation des conflits liés au pastoralisme en Afrique ».

Prenant l’exemple du Niger, il indique que notre pays est confronté ces dernières années à plusieurs facteurs concomitants de fragilité (économique, environnementale, sécuritaires), qui pèsent sur les efforts de développement. Malgré tout le pays maintient le secteur de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et du Développement Agricole Durable au rang des priorités nationales, en particulier avec la mise en œuvre de la stratégie de l’Initiative 3N.

L’élevage est une composante majeure de l’I3N.

« De par sa géographie, une large portion du territoire nigérien a une vocation principalement pastorale. La contribution de l’élevage pastoral à l’économie et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle est très importante. Et les aspects culturels liés au mode de vie pastorale transhumant ou nomade font partie intégrante de l’identité nationale. Cependant certaines évolutions compliquent la cohabitation entre systèmes agricoles et pastoraux, et donc entre différentes communautés.

Les effets des changements climatiques et de l’aridification des terres d’une part et de la pression démographique d’autre part s’alimentent mutuellement et créent un surcroit de compétition pour les ressources. Grâce aux initiatives prises dans le cadre du code rural et de l’ordonnance sur le pastoralisme, le Niger parvient à maintenir un principe de droit fondamental à la mobilité pastorale et à l’accès aux ressources et à réguler les relations entre agriculture et élevage.

Par ailleurs, l’élevage pastoral est un système de production régional (sous régional) qui repose sur l’exploitation temporaire/saisonnière des ressources dans la zone sud de la région (sous-région) et qui dans le même temps alimente les grandes villes côtières en produits carnés. Malgré l’évidente nécessité de gérer les mouvements transfrontaliers via des mécanismes de concertation régionaux et des stratégies intégrées, le contexte actuel tend à exacerber les sources de tensions entrainant la prise de mesures particulièrement restrictives par les pays d’accueil.

© 2019 Initiative 3N Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.